diffamation la définition à connaître avant un acte en France avant de crier à la diffamation vérifiez la définition
La diffamation a sa définition juridique dans l’article 29 de la loi du 29 juillet 1881, qui reste la référence malgré de nombreuses jurisprudence :
« toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne… »

Donc une simple critique, sur le contenu d'un écrit ou un comportement, ou même appréciation de valeur, ce n'est pas de la diffamation.
Tout ce qui ne fait pas plaisir n'est pas diffamatoire.

La liberté d’expression est naturellement une garantie de la République française, mais il existe des limites. A retenir : Porter atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne visée.

Ne pas oublier que l’auteur des allégations visées ne sera pas automatiquement condamné mais pourra naturellement contester une prétendue diffamation.
Il prourra par exemple prouver la réalité des faits prétendus diffamatoires.
Il prourra plaider l’absence d’animosité personnelle, la seule recherche de la vérité. Il prourra aussi plaider la bonne foi, l'intégrité professionnelle (journalistes et bloggueurs). Il pourra aussi prétendre que son propos est très mesuré par rapport à la réalité des faits.

Crier à la diffamation peut être dangereux : les faits sont parfois vrais même si leur publicité peut déplaire.



Ajouter un commentaire sans diffamation




Voir sujet précédent du forum
Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.